Les gens heureux lisent et boivent du café, d’Agnès Martin-Lugand

19349085

Diane perd brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre.
Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence.
C’est peut-être en foulant la terre d’Irlande, où elle s’exile, qu’elle apercevra la lumière au bout du tunnel.

Ca faisait un sacré bout de temps que je voulais lire ce roman. Déjà, je l’avais vu à sa sortie et j’ai tout de suite accroché avec ce titre. Puis j’en ai entendu tellement du bien, et une suite est parue, et il était à la bibliothèque de mon village et je me suis dit que je n’avais plus d’excuse. Donc autant dire que j’avais bon nombre d’attentes concernant ce livre.

Et dès les premières pages, j’ai été très déçue. Je m’attendais à un style bluffant, à une certaine poésie et tout était plutôt banal en fin de compte. L’histoire est très jolie, attention. J’ai apprécié ma lecture parce que j’avais vraiment très envie de savoir où Agnès Martin-Lugand allait comme ça. Et puis, une grande partie de l’action se passe en Irlande donc ça, bon, ça m’a fait bien plaisir.

Mais sinon… Ma conclusion est plus « meh » qu’autre chose. Je ne me suis pas vraiment attachée aux personnages. Surtout Edward que je n’ai absolument pas trouvé crédible. Les autres m’ont absolument laissée indifférente, en fait, donc j’étais assez frustrée de ne rien ressentir.

J’ai cependant était agréablement surprise par la fin que j’ai trouvé idéale, d’où une conclusion pas totalement négative. En réalité, Les gens heureux lisent et boivent du café est un bon roman, très divertissant, rapide et facile à lire. C’est en une comédie romantique comme il en sort souvent en film, mais moi, je m’attendais à un Woody Allen. Je m’attendais à de longs monologues, remplis de réflexions diverses mais intéressantes, et surtout, je m’attendais à de la poésie. Il n’y a même pas une seule phrase sur tout le livre qui m’ait un peu bousculée ; et pourtant, je trouve des citations partout, même là où il n’y en a pas !

★★★☆☆

C’est néanmoins une bonne lecture de plage, quelque chose qui ne demande aucune réflexion. Un livre qui m’a fait du bien entre deux chapitres d’Ulysses car il m’a permis de débrancher mon cerveau.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s