Ugh #2

Bon, d’accord, la dernière fois que j’ai posté un article, c’était le 3 novembre. On est le 22 décembre. Ca commence à faire long !

Depuis fin août déjà, j’avais l’impression que la panne de lecture se rapprochait à grand pas. Ca y est ! Elle est arrivée jusqu’à mon cerveau, y a planté sa tente et m’a l’air encore décidée à rester quelques temps. Génial, j’aime beaucoup.

Sans compter que j’ai vraiment eu de gros problèmes d’attention, qui commencent eux, par contre, à s’arranger. J’ai donc préféré me concentrer plus sur les cours que le reste, ce qui me semble plutôt normal.

Tout ça pour dire que pour l’instant, je n’ai lu aucun livre en décembre. C’est évident que c’est loin d’être un drame, mais c’est vraiment étrange pour moi. Et la lecture me manque ! Mais je n’arrive pas à m’intéresser aux livres que j’ouvre. Peut-être que je les choisis mal mais rien ne me fait envie : je ne veux pas d’histoires de “chosen one” qui me ramènent à ma condition d’être tout à fait banal ; je ne veux pas d’histoires qui étalent la beauté du monde aux yeux de tous parce que JE SAIS que le monde est beau, je ne veux pas non plus d’histoires qui disent que le monde c’est d’la merde parce que JE SAIS ça aussi ; je ne veux pas d’histoires avec des amoureux transis parce que ça marche pas comme ça putain!, je ne veux pas d’histoires avec des dragons, des mondes dystopiques et des sorciers ; mais plus généralement, JE NE SAIS PAS CE QUE JE VEUX.

Après les attentats du 13 novembre, je me suis dit que plus que jamais, il fallait se tourner vers les livres pour éradiquer l’obscurantisme. Mais quoi ? Je me suis dit que ça y est, c’était sûr, on était en guerre et j’ai eu vraiment peur. Je n’exagère pas en disant que je n’ai pensé qu’à ça pendant près d’une semaine. Tout ce que je voyais/lisais/entendais me ramenait directement à cette putain de réalité que je voulais fuir. Plus les jours passent, plus on oublie, mais c’est là quand même. Ca n’a absolument aucun rapport avec la choucroute qu’est cet article, mais j’avais bien envie de me sortir ça de la tête, ça fait du bien.

Je ne pense pas avoir de livres à Noël étant donné que je n’ai rien commandé du tout et que ma famille ne s’intéresse pas vraiment à mes lectures. Ce qui n’est pas plus mal, j’ai déjà bien assez de livres que je n’ai encore jamais lus sur mes étagères !

Sur ce, à très bientôt pour de nouvelles aventures à livresques ! Je vous laisse avec une représentation de moi en ce moment (PUTAIN!) :

Advertisements

One thought on “Ugh #2

  1. Et les vieux là, les jeunes, les hommes politiques, LES RICHES !
    (je préfère quand même le “moi si je serais riche j’achèterai tous les tickets pour le spectacle des restau du coeur… puis j’irai pas”)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s