The Monk (Le moine), de Matthew Gregory Lewis

9780140436037

A Madrid, Ambrosio est un moine adulé de tous. Mais une drôle de révélation le fait basculer du côté de la décadence et du pêché, lui qui était si pieux et si exemplaire. 

C’est ce qui s’appelle un résumé de résumé, mais je voudrais pouvoir tout vous dire sur cette histoire et ses rebondissements fantasques ! Je préfère alors ne pas assez en dire, en espérant quand même vous donner envie de lire ce petit bijou.

The Monk est à mon programme de littérature au deuxième semestre, mais depuis que je l’ai acheté, je n’ai qu’une seule envie : le lire. J’aime beaucoup les histoires de personnages droits dans leurs bottes qui pètent un plomb du jour au lendemain et deviennent de vrais bons gros psychopathes. Non pas que je sois moi aussi déséquilibrée, je trouve juste le processus fascinant ; comment peut-on changer du tout au tout suite à un événement, est-ce que l’on est tous foncièrement mauvais, qu’est-ce qui se passe quand on laisse nos envies refoulées s’exprimer librement… Ce sont des questions qui m’intéressent beaucoup ! Je m’attendais donc à réellement apprécier ce roman et je ne peux pas dire que j’ai été déçue, même si je ne suis pas sûre qu’il ait apporté quelques éléments de réponses à mes interrogations philosophiques.

J’ai abordé cette lecture d’un côté léger, sans vraiment m’en rendre compte, et j’y ai trouvé une vraie comédie satirique par moments. Il y a sûrement beaucoup à dire si l’on aborde cette oeuvre plus sérieusement (par exemple, le fait que l’auteur ne soit probablement le plus grand fan de l’église catholique…), mais je suis contente de l’avoir lue ainsi parce que j’ai passé un très bon moment : des fois, j’étais tellement happée par l’histoire et le suspens, que je ne pouvais pas fermer le livre, et si vraiment je n’avais pas le choix, ne pas savoir m’obsédait. C’est plutôt une bonne chose, quand on y pense ! Mais surtout, j’ai ri. J’ai ri en mode mamie choquée parce que un présentateur à la télé vient de faire une blague un peu cochonne. J’ai eu l’impression d’être prude et bien-pensante, et ça m’a fait plaisir de me rendre compte que j’étais toujours, à quelque part, une jeune fille en fleur :’).

Plus sérieusement, ce qui m’a frappée dans ce roman, c’est sa modernité. Publié en 1796, on nous parle quand même de viol, meurtres, tortures et coucheries dans tous les sens, le tout dans l’enceinte d’une église ! C’est sûrement plus soft que Sade, mais… quand même ! Je suis persuadée que si l’on sortait un livre comme ça, d’un auteur d’une vingtaine d’années, ça ferait encore scandale de nos jours, au XXIe siècle. Et là, pour le coup, je peux comprendre la controverse : les agissements d’Ambrosio dans la troisième partie du roman sont absolument immondes, et pourtant, il est le personnage principal. Aujourd’hui, le fait que le narrateur ou personnage principal soit un gros pourri n’est pas révolutionnaire (prenez American Psycho, par exemple) mais, même si je suis loin d’être une experte, je ne peux m’empêcher de penser, que fin XVIIIe, c’était plutôt novateur (Les liaisons dangereuses, à côté, c’est relativement bon enfant).

★★★★☆

The Monk m’a semblé en tous cas, être une parfaite lecture en période d’Halloween : très TRES bien écrite avec une intrigue bien construite et vraiment prenante, frôlant parfois la parodie et se moquant d’elle-même par endroits. Je recommande vivement ! Mais si vous voulez le lire dans sa version originale et que vous êtes plutôt débutant, je vous conseillerez peut-être d’attendre un peu avant de vous lancer. Il vaut mieux avoir lu plusieurs livres dans un anglais un peu soutenu avant de commencer, je pense. Le style de Lewis est, je trouve, très riche et travaillé sans être lourdingue, un régal !

PS : J’ai vu qu’il existe une adaptation de 2011, avec Vincent Cassel… Un des prochains films que je regarde, c’est sûr et certain !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s