Inconnu à cette adresse, de Kressman Taylor

Inconnu_a_cette_adresse

Mon cher Max… Mon cher Martin… Du 12 novembre 1932 au 18 mars 1934, entre l’Allemagne et les Etats-Unis, deux amis s’écrivent. Max, l’américain, parle de sa solitude depuis le départ de son ami ; Martin, l’allemand, lui raconte sa nouvelle vie dans une Allemagne qu’il ne reconnaît plus tant elle est défigurée par la misère. Au fil des lettres, inexorablement, Martin et Max s’éloignent l’un de l’autre. D’autant que Max est juif…

Une amitié peut-elle survivre à toutes les épreuves ? Dès 1938, Kathrine Kressman Taylor a eu la stupéfiante intuition des ravages provoqués par la montée du nazisme.

Je me suis pas foulée pour celui-là et ai simplement recopié la quatrième de couverture pour le résumé, parce que j’essaye de résumer ce livre depuis un moment déjà et soit j’en dis trop, soit je n’en dis rien. Donc voilà.

J’avais lu Inconnu à cette adresse en quatrième ou troisième parce qu’on l’étudiait en cours de français. J’avais un très bon souvenir de cette lecture, et suis tombée dessus l’autre jour en rangeant mes étagères. J’ai eu très envie de le lire parce que je n’arrivais plus du tout à me rappeler comment l’histoire se finissait.

Je ne sais pas ce que mon moi de 13-14 ans en avait pensé à l’époque, mais aujourd’hui, cette fin me laisse carrément… sur ma faim, oui bon c’était involontaire comme enchaînement de mots. J’ai trouvé qu’elle manquait cruellement de nuances parce que Martin m’a fait penser aux méchants dans les dessins animés télévisés, qui sont vraiment super méchants, mais prêts à tout pour être innocenter : s’agenouiller devant le héros, lui baiser les pieds, etc. Et du coup, je n’ai pas trouvé ça vraiment crédible. Je SAIS que les gens étaient rongés par la peur à l’époque, et que ce sentiment fait commettre des choses horribles et dépourvues de sens mais ici, je n’ai pas eu l’impression que c’est ce qui voulait être montré.

Je comprends quand même pourquoi on fait étudier ce roman à des collégiens : il fait poser les bonnes questions. Pourquoi les nazis sont arrivés au pouvoir si facilement en Allemagne ? Comment les gens cultivés, qui étaient au courant des opinions extrêmes d’Hitler, ont pu laisser passer ça ? Etc. Le livre n’y répond pas vraiment, et la deuxième question reste toujours autant sans réponse pour moi… Mais je pense que l’important, c’est que les gens s’interrogent, et qu’ils réagissent.

★★★☆☆

Bien sûr, j’ai trouvé ce roman d’à peine 70 pages beaucoup trop rapide et court, et l’intrigue aurait gagné à être plus développée mais ce format le rend plus accessible, et c’est donc, au final, une très bonne chose ! Inconnu à cette adresse reste quand même un livre prenant et incroyablement audacieux quand on connaît sa date de publication originale… 1938 !

Advertisements

3 thoughts on “Inconnu à cette adresse, de Kressman Taylor

  1. Il est court certes mais je me suis vite prise au jeu et finalement, je me suis dis “en peu de pages, je me suis posée beaucoup de questions !”. Tout est monté crescendo…

    Je vais faire un tour sur les autres articles mais je sais déjà que je vais revenir sur ton blog ! 😉

    1. C’est vrai qu’il est très prenant, et vu qu’il est aussi court, je pense que c’est vraiment bien qu’il soit étudié au collège/lycée !

      Oh merci ! :’)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s