C’est arrivé près de chez vous, de Rémy Belvaux, André Bonzel et Benoît Poelvoorde (1992)

19172299

Une équipe de TV suit un tueur, Ben, dans son quotidien. Celui-ci ne travaille pour personne, il gagne sa vie en volant les ‘butins’ qu’il trouve dans les maisons de ses victimes. Petit à petit, les journalistes se retrouvent de plus impliqués dans la vie de Ben, jusqu’à devenir complices des agissements du tueur.

J’ai acheté ce DVD il y a plus d’un an, sur une braderie Lilloise, suivant les conseils de cinéphiles avisés. Je ne sais vraiment pas pourquoi j’ai attendu aussi longtemps avant de découvrir cette petite merveille.

Vu le thème du film, le choix du mot ‘merveille’ peut peut-être surprendre, mais je le trouve tout à fait adapté par rapport à l’effet qu’il procure. Ce n’est évidemment pas un film à conseiller aux âmes sensibles, il s’agit là quand même d’un faux documentaire sur un tueur. A plusieurs reprises, on retrouve d’ailleurs un montage de meurtres successifs. Pas d’introduction, ni de discours, juste plusieurs personnes qui se font exécuter et/ou torturer, à la suite. Tout ce que l’on peut entendre, ce sont les bruits des balles et les cris de douleurs.

J’aime les films qui montrent la violence telle qu’elle l’est réellement : intenable. Ce film est étouffant principalement au moyen du noir et blanc qui rend chaque séquence plus réaliste que la précédente. La famille de Ben est aussi d’une sincérité touchante (et pour cause ! C’est justement la famille de Benoît Poelvoorde), ce qui rend l’histoire d’autant plus crédible. Au bout d’un moment, on a l’impression d’avoir affaire à un vrai documentaire.

Autre fait perturbant, et tout à fait génial : l’humour noir décapant. Il y a certaines blagues faites dans ce film que je ne répèterai probablement jamais mais qui m’ont fait rire… Il faut être amateur de ce genre, sinon, je peux tout à fait concevoir que ça ne passe pas du tout. Cet humour et certaines remarques très intelligentes présentent au début Ben comme un personnage pas si désagréable que son ‘occupation’ le laisse penser. Et plus le film avance, plus il devient facile d’être dégouté par ce qu’il est de manière générale et d’en avoir peur, mais aussi d’avoir envie de se moquer de lui.

tumblr_mlu85uo1ex1rj618jo1_500

C’est un arrivé près de chez vous est un film dont on ne sort pas indemne et qui, malheureusement, reste toujours d’actualité. Je crois qu’à la base, Rémy Belvaux voulait faire une sorte de parodie de l’émission Strip-tease, c’est très réussi. Et si Strip-tease n’existe plus aujourd’hui, les émissions de télé-réalité qui lui ont succédé n’ont cessé de retirer toute notion d’intimité, le voyeurisme est devenu maître-mot. Mais le constat que porte ce long-métrage n’est pas valable que pour ce genre d’émissions, mais pour toutes autres productions audio-visuelles : la violence est devenue presque banale, et est considérée comme un divertissement dans de nombreux cas.

Advertisements

2 thoughts on “C’est arrivé près de chez vous, de Rémy Belvaux, André Bonzel et Benoît Poelvoorde (1992)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s