Prada & Prejudice (Prada & Préjugés), de Mandy Hubbard

IMG_0447-2

Callie, quinze ans, est en voyage scolaire à Londres et elle ne s’amuse pas vraiment. En réalité, elle est toujours toute seule et s’ennuie. Quand elle apprend que le groupe de filles cool envisage de faire le mur pour sortir en boîte, elle part en shopping s’acheter de quoi les impressionner afin de pouvoir sortir avec elles. Quand elle passe devant le magasin Prada, elle tombe amoureuse d’une paire d’escarpins rouges et les achète sans même les essayer. En ressortant de la boutique, ses nouvelles chaussures aux pieds, Callie trébuche et se retrouve propulsée dans l’Angleterre de Jane Austen, en pleine régence, toujours en portant ses escarpins rouges. Elle va parvenir à s’infiltrer dans la demeure d’un jeune duc, sous une fausse identité, dans l’espoir de trouver coûte que coûte un moyen de rentrer au XXIe siècle.

★★★★☆

Quand on me dit légèreté, amûr et XIXe siècle, je réponds toujours présente. Bah oui, je suis une fifille ! Du coup, évidemment, avec Prada & Préjugés, je ne pouvais pas être déçue.

Mandy Hubbard reprend tous les codes de la comédie romantique pour ado et les adapte parfaitement à la vie type Orgueil et préjugés. Le résultat est frais, se lit très vite et (re)donne le sourire, tout ce que j’aime avec ce genre d’histoires !

Ce qui m’a aussi fait sourire, c’est le fait que Callie m’agaçait beaucoup par moments parce qu’elle se répétait tout le temps, avait peur de tout et se faisait tout un tas de films. Enfin, non, ça, ça ne m’a pas fait sourire, c’était même plutôt l’inverse… Mais plus je me disais ‘Aaaah, j’aimerais trop être envoyée à cette époque !’, plus je réalisais qu’en fait, je me comporterais exactement pareil que Callie. J’ai trouvé ça drôle, même si j’ai trouvé ça triste de me dire que si j’écrivais mon histoire ensuite, on me trouverait pénible.

Bien sûr, il ne faut pas lire Prada & préjugés en pensant que l’on va retrouver le roman de Jane Austen ; ce serait le meilleur moyen d’être déçu. Il n’y a que quelques parties de l’intrigue originale qui sont reprises ici, et c’est tout aussi bien car n’est pas Jane Austen qui veut !

A lire quand on a le moral dans les chaussettes, en vacances à la plage ou pour se sortir d’une panne de lecture, et les conditions seront parfaites :).

Advertisements

7 thoughts on “Prada & Prejudice (Prada & Préjugés), de Mandy Hubbard

  1. C’est sûr qu’il ne faut pas s’attendre à retrouver Jane Austen ! ^^
    Tu m’as donné envie de le lire ! En plus la couverture est très jolie 😉

  2. On dirait un peu la version romancée et édulcorée de Angus, Thongs and Perfect Snogging (qui est tout aussi parfait pour les moments où le moral est dans les chaussettes, ou qu’on est à la plage, ou qu’on est en panne d’idée lecture…). Le film est super drôle, maintenant je veux les livres !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s