La Sélection (La sélection), Tome I, de Kiera Cass

6161292-9205157

35 Candidates.
1 Couronne.
La compétition de leur vie.
Trois cents ans ont passé et les Etats-Unis ont sombré dans l’oubli. De leurs ruines est née Illéa, une monarchie de castes. Mais un jeu de télérealité pourrait bien changer la donne.

Elles sont trente-cinq jeunes filles : la ” Sélection ” s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le coeur du prince Maxon, l’héritier du trône.
Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’oeil des caméras…
Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés…

Tout jeu comporte des règles, et les règles sont faites pour être transgressées.

★★★☆

La sélection fait partie de ces séries dystopiques terriblement à la mode sur BookTube. Sérieusement, chaque booktuber a au moins un livre de cette série sur ses étagères. J’essaye de me garder au courant des ‘tendances’ livresques mais je dois bien avouer que jusqu’à présent, la plupart des livres “à la mode” que j’ai lus ne m’ont guère bouleversée. Mais La sélection, pour quelques raisons obscures, me donnait VRAIMENT envie. Et donc, comme cet article le laisse présumer, j’ai fini par me lancer.

Je n’avais pas de grandes attentes de cette histoire, je m’attendais à quelque chose d’assez cliché et en totale adéquation avec les tendances aujourd’hui. Je n’ai pas été déçue de ce côté-là, tout y est : triangle amoureux, dystopie, une héroïne badass venant d’un milieu assez pauvre… Les personnages sont attachants, surtout Maxon je dirais, mais je ne les ai pas trouvés assez réalistes. Pas assez ‘travaillés’, peut-être…

Néanmoins l’histoire est vraiment intéressante, et je me suis retrouvée à vraiment vouloir connaître la suite de l’histoire avec les rebelles et mieux comprendre le pourquoi du comment.

MAIS, le voilà le gros mais en lettres majuscules, LE STYLE, mes amis, LE STYLE. C’est pas bon, pas bon, pas bon. Les phrases ne coulent pas d’elle-même, pas de fluidité, les dialogues sont surfaits. Ca me faisait mal au coeur parfois, parce que j’aimais vraiment cette histoire, mais l’écriture m’en dégoûtait un peu. Certes le dernier livre en français que j’avais lu était MacBeth, donc ça m’a peut-être fait un choc mais quand même. Maintenant, je veux lire la version originale parce que je ne fais jamais confiance aux traductions pour être fixée quant à la plume de Kiera Cass.

Je lirai la suite de la série sans hésitation pour connaître le dénouement, mais j’espère que les autres volumes seront moins expéditifs et plus travaillés. J’ai aussi lu que la Warner avait acheté les droits un peu plus tôt cette année alors préparons-nous à ce que cette histoire soit adaptée très prochainement au cinéma. Le potentiel filmique est ENORME, mais je dois bien avouer que j’ai un peu peur… Mais ça ne peut pas être pire que The Giver, c’est déjà ça ! :’)

Advertisements

3 thoughts on “La Sélection (La sélection), Tome I, de Kiera Cass

  1. Si tu t’attends à davantage d’approfondissements dans la suite, tu vas être pas mal déçue je pense. Le style reste le même et l’histoire tourne principalement sur le triangle amoureux America/Maxon.Aspen en autres.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s