Heap House, Edward Carey

HEAP-HOUSE

Clod a quinze ans. Il vit dans une immense demeure qui trône sur une immense étendue de déchets à l’extérieur de Londres avec le reste de sa, tout aussi grande, famille, les Iremonger. Chaque Iremonger se voit attribué un objet à sa naissance, ils doivent garder cet objet sur eux en permanence et en prendre grand soin. La particularité de Clod, c’est qu’il entend ces objets. Tout ce qu’ils disent, c’est leur prénom. A l’approche de leur seize ans, chaque enfant Iremonger découvre l’identité de la personne qu’ils vont devoir épouser (toujours un cousin ou une cousine, parce que les Iremonger ne se mélangent pas, voyez-vous. Oui, couramment, on appelle ça de l’inceste.). Lors d’une conversation avec sa future épouse, Clod entend un canapé dire autre chose que son prénom, pour la première fois. Il va donc s’interroger sur la vraie nature de ces objets, ce qui va le mener à nombres d’aventures et de découvertes.

En parallèle, on suit l’histoire de Lucy Pennant. Une jeune orpheline au service des Iremonger, qui se demande bien ce que c’est que ce drôle de monde dans lequel tous les domestiques oublient leur nom et leur passé. Elle va rencontrer un Iremonger avec qui elle va chercher à perçer le secret de cette étrange famille.

★★★★

Quelle charmante lecture ! Etrange, répugnante, drôle et qui m’a laissée dans un état de “Par pitié, qu’on m’obtienne le deuxième tome, je ne peux pas rester comme ça, sans savoir, qu’est-ce que c’est que ces manières de finir sur un tel cliffhanger ? IL FAUT QUE JE SACHE.”

J’ai adoré cet univers tout à fait “creepy”, vraiment un mélange entre Dickens et Burton – ce n’est pas juste un argument vendeur. Et puis ces petites touches d’humour anglais… je fonds !

J’ai cependant eu du mal à tout comprendre clairement. Je crois que je suis encore un peu dans le flou. Peut-être que ça a à voir avec l’anglais (ça faisait longtemps que je n’avais pas lu un anglais un peu recherché et travaillé) mais très franchement, je ne crois pas. C’est sûrement du au fait que j’ai du mal à lire une histoire en me disant “C’est une fiction. Si tout n’a pas un sens 100% logique, c’est normal. Et ce n’est pas le plus important.”, je me soigne mais j’ai toujours des rechutes ou je suis obligée de relire un paragraphe une dizaine de fois en cherchant la logique. (Alors que je déteste les sciences, les maths et tout ce qui requiert de la logique. Allez comprendre) En fait, pour tout ce qui relève de la magie, je préfère qu’on ne m’explique rien du tout. Vous voyez le passage dans Harry Potter et l’ordre du phénix dans lequel Dumbledore explique à Harry l’histoire des prophéties ? Je n’y ai absolument rien compris. Et franchement, je ne suis pas sûre de tout comprendre aujourd’hui. Peut-être que mon cerveau est juste défaillant, va savoir.

Tout ça pour dire que j’attaque fort 2015 avec Heap House qui est vraiment une chouette découverte ! C’est un roman jeunesse, mais je pense qu’il peut-être tout à fait apprécié par des adultes. Je ne le recommanderai pas à quelqu’un qui débute la lecture en anglais, parce que, comme je l’ai dit, c’est un anglais un peu travaillé, et assez original (ce qui ajoute beaucoup au charme du livre). Mais il sort en français en mars, alors, vous n’avez pas vraiment d’excuse pour ne pas le lire ;).

Advertisements

6 thoughts on “Heap House, Edward Carey

  1. Alors… je pense qu’on devrait former un book club histoire qu’on puisse tout se prêter. AHAH. Ce livre a l’air trop bien ! (Et la couvertuuuuure)

    (Je suis en cours, j’ai une migraine, et le prof est un peu soporifique malgré un cours super intéressant.)

      1. Je ne sais pas… Parce que ceux qui donnent des cours de litté ici se rendent compte qu’il ne faut pas seulement faire des “cours de litté” avec des commentaires ?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s