Le passeur, Lois Lowry

couv67861038

Dans le monde où vit Jonas, la guerre, la pauvreté, le chômage, le divorce n’existent pas. Les inégalités n’existent pas, la désobéissance et la révolte n’existent pas. L’harmonie règne dans les cellules familiales constituées avec soin par le Comité des sages. Les personnes trop âgées, ainsi que les nouveau-nés jugés inaptes sont ” élargis”, même si personne ne sait exactement ce que cela veut dire. Dans la communauté, une seule personne détient véritablement le savoir : c’est le dépositaire de la mémoire. Lui seul sait comment était le monde, des générations plus tôt, quand il y avait encore des animaux, quand l’œil humain pouvait encore voir les couleurs et quand les gens tombaient amoureux. Dans quelques jours, Jonas aura douze ans. Au cours d’une grande cérémonie, il se verra attribuer, connue tous les enfants de son âge, sa future fonction dans la communauté. Jonas ne sait pas encore qu’il est unique. Un destin extraordinaire l’attend. Un destin qui peut le détruire.

★★★★

Et bien, deux lectures à cinq étoiles à la suite… Ça ne m’était jamais arrivé, je crois ! (Je vais essayer de ne pas y prendre goût mais c’est agréable, il faut bien le dire…)

Ce livre m’a tellement passionnée et marquée que j’ai essayé d’en parler un peu partout autour de moi et je me suis rendue compte que je n’y arrivais pas. Enfin si, mais pas comme je le voulais. Je n’arrivais pas à transmettre tout l’intérêt de cette histoire et toute sa beauté. Du coup, très honnêtement, c’est comme ceci que mon avis va se terminer. Je voulais juste en parler parce que j’ai eu un véritable coup de coeur. (Tellement que, comme je l’avais emprunté à la bibliothèque, je compte me l’acheter très prochainement. Et lire la suite aussi. Et peut-être voir le film mais… rien n’est moins sûr. L’acteur qui joue Jonas a 25 ans, je trouve qu’un grand point de l’histoire est mis de côté du coup [pas d’adolescence etc]…  Et puis en lisant, je m’imaginais Donald Sutherland en Passeur et du coup, je suis un peu mitigée : pour moi, Jeff Bridges sera toujours ce gars-là [jesaisquecen’estpasbienmaisvoilàc’estcommeça], ça rend donc les choses compliquées.. C’était une très longue parenthèse, excusez-moi.)

Alors voilà, lisez-le parce qu’il est géniaaaaaaaaaaaaaaaaaaaal ! ♥

Advertisements

One thought on “Le passeur, Lois Lowry

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s