Ces livres lus à l’école qui m’ont marquée

Je me suis rendue compte que pour l’instant, je n’avais quasiment publié que des ‘avis de lecture’. Et puis, j’avais envie de parler de ces livres-là parce que je pense qu’ils ont largement participé à me construire en tant que personne aujourd’hui. Je me suis rendue compte que je les avais encore tous dans ma bibliothèque (sauf un, mais j’y reviendrai en temps voulu) ce qui, je pense, en dit long !

1018-0115-1992Lui, c’est le premier de la liste certes, mais le premier dans mon cœur (#coeuraveclesdoigts) surtout. Je l’ai lu en troisième, en pleine crise d’ado quand je vivais sur mon petit nuage et quand le monde autour de moi ne m’intéressait pas du tout.

J’ai beaucoup de mal à parler de ce roman parce que je pense sincèrement que si je ne l’avais pas lu, je ne serai pas du tout celle que je suis maintenant. Il m’a fait comprendre qu’être obnubilée par le chanteur d’un groupe de rock avec des clous partout et une mèche devant les yeux  une célébrité était tout bonnement ridicule. Il m’a fait ouvrir les yeux sur le monde qui m’entoure et qui n’est pas aussi rose que je le croyais. Mais surtout, il m’a fait m’intéresser à l’Art et m’a fait comprendre qu’avoir recours à son imagination était rarement une mauvaise chose; au contraire, que c’était une chose relativement merveilleuse à laquelle il fallait vraiment que je me fie plus souvent.

c_la-promesse-de-laube_5935

Voilà justement le deuxième dans mon cœur. Celui que j’ai prêté à beaucoup de monde parce que je me suis dit qu’il fallait que l’amour que je lui porte soit partagé… Et puis un jour, j’ai voulu le relire et je me suis rendue compte qu’on ne me l’avait jamais rendu. Voilàvoilà. Je ne l’ai pas racheté depuis parce que j’aimerais le trouver dans une chouette édition mais ça n’est encore jamais vraiment arrivé, mais bon bref !

Je l’ai lu en première lorsqu’on étudiait l’autobiographie et il était dans une liste de livres à lire au choix. Je l’ai choisi parce que j’avais déjà lu La vie devant soi de Gary, que j’avais beaucoup aimé. J’ai une tendresse toute particulière pour le style de cet auteur, je le trouve inimitable, incomparable et tout à fait envoûtant. Donc, j’étais déjà emballée d’avance. Mais je ne m’attendais pas à ressentir autant de choses pendant cette lecture ! J’ai ri et aimé, certes mais j’ai aussi énormément pleuré ! C’est bien simple, je crois que je n’ai jamais autant pleuré pour quelque chose de fictif. Je ne pouvais plus m’arrêter, j’avais le cœur littéralement brisé. Je ne l’ai jamais relu (du coup hinhin) mais je me rappelle de tout, y compris de mes ressentis, de cette lecture. Je l’aime d’amour, quoi. 😉

9782070375165FS

Un classique, je pense ! Je ne sais plus quand est ce que je l’ai lu. Je sais juste que je l’ai relu en première pour faire un compte-rendu de lecture en anglais dessus enfinons’enficheunpeumaisc’estpasgrave.

Voilà le livre qui a développé ma conscience politique, à la seconde relecture. Je pense que tous les lycéens devraient le lire parce qu’il est drôle, rapide et pas compliqué du tout. Et puis, c’est intéressant comme double-lecture à faire puisqu’elle est assez évidente et qu’elle aide à mieux comprendre une grosse partie du programme d’Histoire ! Là aussi, je me rappelle de quasiment tout dans ce livre et à quel point j’ai pu détester ces cochons, et ce qu’ils représentaient de notre société.

Par contre, je vais être honnête, cette couverture n’a jamais cessée de me terroriser. Voilà, c’est dit.

n108010

J’ai lu celui-là en spé anglais, en terminale. C’était le tout premier livre intégralement en anglais que je lisais. JE L’ADORE. Ce qui m’embête, c’est qu’il est tout abîmé parce que je l’ai baladé dans mon sac toute l’année et que j’ai du écrire dedans pour préparer les extraits à étudier pour l’oral au bac, MAIS BON. J’aime énormément cette couverture, même si elle est beaucoup plus délicate que l’histoire en elle-même.

C’est justement l’histoire de Karim, un ado anglais d’origine indienne qui vit dans la banlieue londonienne avec son père, sa mère et son frère dans les années 1970. Il n’aime pas la banlieue, il n’aime pas les bonnes mœurs traditionnelles indiennes et il est très TRES cynique. Tout vient à se briser autour de lui lorsque ses parents divorcent et il va vivre dans Londres-même pour devenir acteur (en gros). A Londres, il prend part à l’ambiance générale de libération à tous les niveaux et finit dans des endroits pas toujours très nets.

Ce roman m’a marquée parce qu’il m’a fait m’intéresser à une autre face de la culture britannique mais m’a aussi fait ouvrir les yeux sur ce qu’est le “white privilege” et le racisme ordinaire. Cependant, ce n’est pas un livre à mettre entre toutes les mains, comme je l’ai sous-entendu plus haut, il traite de la libération sexuelle donc certaines scènes sont un peu “olé-olé” on va dire ! haha Mais c’est, du coup, je pense, un bon livre pour se lancer dans la lecture en VO et en plus, on apprend plein d’expressions familières, et c’est comme ça qu’on apprend vraiment un langage, non ? 😉

histoires-presse¦ües-AE-junior

On remonte carrément le temps parce que j’ai lu ce livre en CE2. La maîtresse nous lisait plusieurs courtes histoires tirées du recueil chaque semaine et j’étais morte de rire à chaque fois. Je me rappelle même que je voulais écrire moi aussi, des histoires pressées plus grande. J’ai un peu abandonné cette idée mais j’aime toujours autant relire ces histoires ! C’est complètement déjanté et sans queue ni tête mais c’est efficace. Je voudrais les faire lire à mon frère et ma sœur de huit ans, je trouve qu’en plus, ce livre donne vraiment le goût plus tard à une littérature plus ‘moderne’, moins ‘conventionnelle’, ce qui est génial parce qu’elle rend plus curieux ! 🙂

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s