Les fiancés de l’hiver, La passe-miroir 1, Christelle Dabos

la-passe-miroir---livre-1---les-fiances-de-l-hiver-282811

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. A quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

★★★★★

Quelle agréable surprise que ce livre ! Dès les premières lignes, je me suis sentie complètement imprégnée de cet univers un peu hostile, il faut bien le dire. Et ce, parce que les descriptions sont relativement merveilleuses. C’est bien simple : ce que l’auteure me décrivait, je le voyais ou le ressentais ; et c’est assez rare pour être notifié.

Mais quand même, quel style ! On parle d’un roman jeunesse, un roman qui plus est fantastique et tout le monde sait qu’aujourd’hui les romans jeunesses sont en règle générale limités au niveau stylistique (a. ce n’est que mon avis b. ça ne les empêche pas d’être ultra-populaires et d’être tout à fait agréables à lire). Et puis, en plus, c’est un livre français et mon côté chauvin aime énormément ça !

J’ai eu beaucoup de mal à refermer le livre (il est difficile pour moi de lire plus de 500 pages d’une traite, en ignorant mes besoins naturels… Pardonnez-moi d’être humaine ! aha) et, c’est peut-être un peu fou mais je pense que c’est parce que j’aimerais énormément faire partie de la cour de Pôle, résider au Clairdelune, ne pouvoir me fier à personne et frôler constamment la décadence. Et puis, Archibald… *fangirling*

En parlant de personnages, la tante du fiancé d’Ophélie, Bérénilde, est tout simplement exquise. J’ai pensé, en lisant le livre, qu’elle était une sorte de pendant négatif de « Auntie Mame » et c’est plutôt chouette !

Cependant, j’ai trouvé quelques longueurs. Notamment quand Ophélie vit recluse avec Bérénilde et sa marraine ; franchement, je me suis ennuyée autant qu’elle.

Pour finir, je dirai que j’ai adoré cette lecture parce que la plupart du temps, je mourrais d’envie de savoir le pourquoi du comment de qu’est-ce qu’il se passe nom de dieu ! Je le recommande vivement à tout ceux qui ont besoin de s’évader un petit peu et puis, vite vite le deuxième tome ! 🙂

Advertisements

One thought on “Les fiancés de l’hiver, La passe-miroir 1, Christelle Dabos

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s